Baru

Bella Ciao

In Form von kurzen Geschichten, nicht chronologisch aneinandergereiht, Anekdoten, Schicksale aus der eigenen Familie, die aus Italien nach Frankreich migriert ist, macht sich Baru Gedanken über das Thema Integration. Was muss man alles vergessen, welche Erinnerungen muss man ausblenden, um nicht mehr der "Fremde" zu sein? Begonnen mit dem Massaker an den italienischen Salinen-Arbeitern 1893 über den Faschismus in Italien, der Teilnahme von italienischen Kommunisten im Spanischen Bürgerkrieg bis zu der korrekten Zubereitung der Cappelletti und der Herkunftsgeschichte des Partisanenliedes "Bella Ciao". Alles hat seinen Beitrag an der eigenen Identität und dem Gefühl, dazu zu gehören – oder eben nicht.

Baru erzählt eine zutiefst menschliche Geschichte in berührenden Bildern! cn

Klappentext:

Bella Ciao, c'est un chant de révolte, devenu un hymne à la résistance dans le monde entier ... En s'appropriant le titre de ce chant pour en faire celui de son récit, en mêlant saga familiale et fiction, réalité factuelle et historique, tragédie et comédie, Baru nous raconte une histoire populaire de l'immigration italienne. Bella ciao, c'est pour lui une tentative de répondre à la question brûlante de notre temps: celle du prix que doit payer un étranger pour cesser de l'être, et devenir transparent dans la société française. L'étranger, ici, est italien. Mais peut-on douter de l'universalité de la question?

Teodoro Martini, le narrateur, reconstruit son histoire familiale, au gré des fluctuations de sa mémoire, en convoquant le souvenir de la trentaine de personnes qui se trouvaient, quarante ans plus tôt, au repas de sa communion. Le récit se développe comme la mémoire de Teodoro, tout en discontinuité chronologique. Il y est question d'un massacre à Aigues-Mortes en 1893, de la résistance aux nazis, du retour au pays, de Mussolini, de Claudio Villa, des Chaussettes noires, et de Maurice Thorez ... Des soupes populaires et de la mort des hauts-fourneaux ... En tout, du prix à payer pour devenir transparent.

Avec Quéquette Blues, publié dans les années 80, et les Années Spoutnik, publié au tournant du siècle, Bella ciao peut être vu comme le dernier volet d'une trilogie, pensée comme la colonne vertébrale de l'univers narratif de Baru.

Über die Autorin / über den Autor:

Né en 1947 en Meurthe-et-Moselle, Baru a remporté deux fois le prix du meilleur album du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, ainsi que le grand prix de la ville en 2010. Très attaché à ses origines ouvrières, il y a consacré l'ensemble de son œuvre et notamment sa nouvelle série, Bella Ciao, dont le premier tome paraît en 2020.

Preis: CHF 37.70
Sprache: Französisch
Art: Gebundenes Buch
Erschienen: 2020
Verlag: Futuropolis
ISBN: 978-2-7548-1169-9
Masse: 130 S.

zurück